Transport

Marne : le chauffeur d’un autocar meurt en sauvant la vie à 33 élèves

DRAME DANS LA MARNE – Alors qu’il était au volant d’un autocar, le chauffeur a soudainement piqué une crise cardiaque, mais il réussira toutefois à sauver la vie de ses passagers avant de succomber des suites de son malaise en l’espace de quelques temps.

Une sortie scolaire dans la Marne a viré à la tragédie dans la journée du mercredi dernier. Une personne a perdu la vie dans un autocar qui avait à son bord 33 élèves. Selon les témoignages recueillis, la victime en question était le conducteur du bus. Sa mort serait consécutive à un malaise cardiaque survenu en pleine conduite. Mais le conducteur a eu le réflexe de sauver la vie aux passagers du car, 33 élèves qui étaient parti en excursion scolaire. Un soutien psychologique a été mis en place pour aider certains témoins de la tragédie à se remettre du drame vécu dans la journée du mercredi.

Le chauffeur d’un car scolaire a trouvé la mort mercredi alors qu’il transportait plus d’une trentaine d’élèves dans son bus. Agé de 57 ans, le conducteur dont l’identité n’a pas été révélée, était un employé de la compagnie Champagne Mobilité. Après avoir amorcé la RD20, les témoins des faits rapportent que le conducteur du car a été soudainement frappé par une crise cardiaque. Alors qu’il était engagé dans une lutte pour sa propre survie, le chauffeur a quand même réussi à «poser son bus contre la clôture d’un pavillon, ce qui a sans doute permis d’éviter des dégâts pour ses jeunes passagers», explique un gendarme. Une automobiliste qui passait au moment des faits a garé son véhicule pour tenter d’apporter son assistance au conducteur. Mais les massages cardiaques réalisés n’auront aucun effet sur le conducteur du car. Arrivé sur les lieux le SAMU tentera le tout pour le tout, mais les efforts ne serviront à rien hélas. Une cellule psychologique a été mise en place pour venir en soutient aux élèves, étant donné qu’ils avaient malheureusement assisté en direct au drame. Une vingtaine d’élèves ont ainsi pu bénéficier d’assistance psychologique tandis que les autres ont regagné leur domicile accompagnés de leurs parents. S’il y’a eu plus de peur que de mal, il faut saluer la bravoure du conducteur qui a eu le réflexe d’éviter une tragédie encore plus importante en posant son bus contre la clôture d’un pavillon pour l’empêcher de continuer sa course.

Reims rend hommage au conducteur décédé

«Je tiens avant tout à présenter mes plus vives condoléances à sa famille et à ses proches. Je veux d’autant plus lui rendre hommage qu’en véritable professionnel, il a cherché à mettre le car et ses jeunes occupants en sécurité. Je souhaite que toutes les mesures soient prises pour apporter un soutien psychologique aux collégiens témoins de ce drame et à ses collègues.», a déclaré Catherine Vautrin, la nouvelle présidente de Grand Reims. Aucun des lycéens qui étaient à bord de l’autocar n’a été blessé lors de l’accident. Il aura cependant fallu attendre l’arrivée des secours pour les exfiltrer du véhicule accidenté.

Lire Commentaires

Réagir :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top