Actualité

Réforme des retraites : une pétition lancée pour exiger un référendum

Régime universel des retraites – Mettre fin aux 42 régimes existant pour beaucoup d’égalité, c’est l’argument mis en avant par le gouvernement pour justifier la nécessité de réformer le système actuel des pensions en France. Mais depuis des mois, des milliers de salariés descendent dans les rues pour combattre ce projet défendu à corps et âmes par Emmanuel Macron. Face à l’intransigeance du gouvernement sur la question, plus d’une centaine de personnalités ont lancé une pétition invitant le gouvernement à soumettre par voie référendaire son projet à l’ensemble des français.

La réforme des retraites en France continue toujours de diviser la classe politique française. Si le gouvernement est persuadé de la nécessiter de mettre fin aux régimes spéciaux, l’opposition fait bloc derrière les salariés opposés eux au projet de réforme. Depuis le mois de décembre, une grève interprofessionnelle contre ce projet a été déclenchée dans toute la France, une grève qui a été particulièrement suivie dans le secteur des transports. Malgré une forte paralysie dans ce secteur, le gouvernement a maintenu le cap et poursuivi ses efforts dans le processus de réforme des retraites. Une pétition signée par plus d’une centaine de personnalités française invite le président Macron à soumettre le projet à l’adhésion des français via un référendum. Parmi les signataires de ce texte, le député Jean-Luc Mélenchon, candidat malheureux de la présidentielle de 2017 en France.

«Après plus de deux mois de mobilisations sociales d’une ampleur historique, une majorité de Français demandent toujours le retrait de la réforme du système de retraite voulue par le gouvernement. Alors que les projets de loi commencent à être examinés à l’Assemblée nationale, tout est organisé pour contourner le débat devant la représentation nationale et inciter les parlementaires à voter à l’aveugle, avec le recours programmé à pas moins de 29 ordonnances.  Même le Conseil d’État a rendu un avis très sévère, relevant « la fausse promesse d’un régime universel », des projections financières « lacunaires  », mais aussi des dispositions « contraires à la Constitution ».  Ce niveau de défiance à l’égard d’une réforme « inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir un système social qui constitue l’une des composantes majeures du contrat social », comme le souligne à juste titre le Conseil d’État, pose un problème démocratique majeur. à ce stade, seule une consultation populaire permettrait de le résoudre. Un référendum sur le retrait du projet gouvernemental doit être organisé, pour que le peuple ait le dernier mot.», indiquent dans une pétition adressée à Emmanuel Macron plus d’une centaine de personnalité française. Jean-Luc Mélenchon, Noël Mamère, Jean-Yves Mollier, Didier Porte, Fabien Roussel, pour ne citer que ces noms, figurent parmi les signataires de ce texte qui sonne comme une dernière résistance contre la réforme des retraites. Pour le président de la France Insoumise, la seule manière de faire baisser la tension sociale serait que le gouvernement soumette au référendum son projet d’universalisation des régimes de retraite en France : «Si le président avait quelque chose dans le ventre, vu l’état dans lequel est le pays, il déclencherait un référendum…Si l’on veut faire descendre la température, il est temps que le président de la République en vienne à des méthodes plus démocratiques», a fait savoir le député français. Le candidat malheureux à la présidentielle française de 2017 va plus loin. Outre la signature d’une pétition invitant Macron à organiser un référendum, Melenchon promet une résistance au parlement au projet de réforme des retraites.

Une motion déposée au parlement

«S’il tient à tout prix à cette réforme parce qu’il pense qu’elle est bonne pour le pays, qu’il constate que les gens n’en veulent pas, alors qu’il organise par exemple un référendum…Nous déposerons une motion référendaire au Parlement et nous verrons si la République en marche, dans un moment de clairvoyance, dira: ‘allez, on va régler le problème comme ça, allons à un référendum», indique le patron de la France Insoumise. La motion de Jean-Luc Mélenchon a été officiellement déposée au Parlement. Pour qu’elle soit valide, elle devrait recueillir 58 signatures.

Lire Commentaires

Réagir :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top